Cannes j+10 : me, myself et Cotillard

Avant dernier jour de festival de Cannes c’est celui des pannes de réveil et des sprints pour arriver à l’heure à la projection de The Immigrant. Je ne fais pas exception et m’installe dans le Grand Théâtre Lumière à 08h28 exactement pour la séance de 08h30, Je suis large! Après ce film molasson, avec presque 2h de grimaces Cotilladiennes, je file à la conférence de presse sans Joaquin Phoenix, pas grave je m’assois en face de Jeremy Renner et c’est pas désagréable! Je file manger un baegel chez Vilfeu ( qui font des cupcakes à à peu prêt tout!) et enchaîne avec le touchant My Sweet Pepperland, présenté à Un certain regard. Juste le temps d’écrire deux critiques et j’y retourne pour le Jim Jarmush, Only Lovers left alive, un chouilla pompeux…Je rentre rattraper mes critiques en retard et il est 01h17 j’éteins les lumières parce que demain à 08h30 c’est rendez-vous avec Polanski.

Elle est jolie la Cotillard quand même...!

IMG_1172Elle est jolie la Cotillard quand même…!

IMG_1174

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s